140 ans d’histoire et d’innovation

140 ans d’histoire et d’innovation

Petite conserverie familiale devenue entreprise de renommée internationale, la Maison Rougié s’est toujours efforcée d’associer savoir-faire artisanal et innovation culinaire. C’est ainsi qu’elle continue d’écrire les chapitres de son histoire, commencée en 1875.

Jean Rougié, audacieux et visionnaire

"Imaginer des procédés en rupture pour que chacun puisse cuisiner les meilleurs produits"

L’aventure Rougié commence avec la création d’un petit atelier de conserverie de Foie Gras, à Cahors, en 1875. Son fondateur, Léonce Rougié, en fait rapidement un lieu incontournable des fins gourmets. Mais c’est avec son fils, Jean, que l’entreprise devient périgourdine et va croître de manière spectaculaire au sortir de la guerre. En visionnaire, Jean Rougié comprend que l’exportation est la clé du succès. Un premier défi l’attend dès la fin des années 40 : fournir en Foie Gras un important client américain. Le succès de l’opération l’encourage dans sa vocation d’ambassadeur pionnier du Foie Gras. Dès lors, il prospecte l’Amérique et l’Asie jusqu’au Pacifique pour promouvoir ce fleuron de la gastronomie française dans les grands restaurants. Homme d’affaires audacieux, Jean Rougié est aussi un innovateur hors pair. Ainsi, au détour d’une visite à l’aéroport de San Francisco, dans les cuisines préparant les plateaux repas pour les compagnies aériennes, il suggère une technique innovante pour préparer les canapés à la mousse de Foie Gras : un Foie Gras additionné de crème de lait, appliqué par projection au pistolet culinaire sur le pain, qui lui permettra de conclure sa première affaire en Californie.

L’innovation au service du goût

L’esprit d’innovation impulsé par Jean Rougié ne cesse depuis d’inspirer des solutions techniques au service des passionnés de haute gastronomie, professionnels et particuliers. Pour que chacun puisse cuisiner des produits de la meilleure qualité, Rougié développe des solutions en rupture avec les méthodes traditionnelles de conservation et de préparation. C’est le cas de :

  • L’escalope de Foie Gras surgelée à chaud conservant toutes les caractéristiques d’un Foie Gras frais. La Maison Rougié reste seule à maîtriser cette technique de conservation ultra-rapide empêchant les cellules du Foie Gras de se dégrader pendant la descente en température. Avec à la clé, une escalope de qualité régulière qui ne fond pas lors de la cuisson.
  • Le homard cru décortiqué surgelé, issu de l’expertise de Rougié en surgélation et d’un procédé unique de décorticage sans cuisson préalable. Cette prouesse, récompensée par un Grand Prix Sirha de l’Innovation 2013, permet de récupérer sans l’altérer la chair contenue dans l’animal. Prêt à cuisiner, le homard cru décortiqué surgelé est aussi frais que s’il avait été pêché le jour même.

L’inspiration des Chefs

"Depuis des décennies, Rougié inspire les Chefs… qui le lui rendent bien ! "

Depuis des décennies, Rougié inspire les Chefs… qui le lui rendent bien ! Tous les deux ans, Rougié laisse carte blanche à l’un d’entre eux pour réaliser une « Recette du Chef » originale, destinée au grand public. En 2013, c’est un Foie Gras de canard aux pommes et au miel que Yannick Alléno a spécialement concocté pour la marque. Tandis qu’en 2015, Christophe Muller a consacré son talent à une sublime recette de Foie Gras de canard aux épices à pain d'épices et figues marinées au Gewurztraminer. Le secret de la création éphémère 2017 reste entier… une chose est sûre, elle sera aussi l’œuvre d’un Chef triplement étoilé.

Réinventer les classiques
La créativité de Rougié s’exprime aussi au travers de recettes exclusives, où l’imagination prend plaisir à jouer avec la tradition. Avec la gamme de terrines façon Opéra, Rougié investit les codes de la pâtisserie en nappant d’un glaçage végétal une viande de canard ou de bœuf. D’inspiration exotique, l’Alliance de Foie Gras de canard et de yuzu joue la carte des contrastes inattendus : parfumé par le yuzu, cet agrume incontournable de la cuisine japonaise, la saveur du Foie Gras entier de canard se teinte d’une note acidulée et d’une légère amertume.